Le Centre d’hémodialyse d’Al Attaouia: Quand l’INDH s’engage à apporter un nouveau sang aux insuffisants rénaux

Par : Samir LOTFY
Al Attaouia (province d’El Kelaâ des Sraghna) – Fidèle à ses valeurs, sa philosophie et sa genèse, l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) ne cesse d’offrir, chaque jour, aux patients souffrant d’insuffisance rénale, une lueur d’espoir, en s’engageant comme c’est le cas au niveau du Centre d’Hémodialyse d’Al Attaouia (province d’El Kelaâ des Sraghna), à leur apporter un nouveau sang pour une vie meilleure.

Améliorer les conditions de vie et de santé des personnes en situation de nécessité, de vulnérabilité ou de difficulté en venant à leur aide, et en atténuant les souffrances des catégories ciblées, l’INDH, depuis son lancement officiel par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2005, les place au rang de priorité de ses priorités, partant des valeurs de solidarité et d’entraide et de tout un référentiel humain, ancrés au sein de la société marocaine depuis des temps.

Cet effort continu de l’INDH, dans le cadre de sa troisième phase, notamment en ce qui concerne l’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité au niveau de la province d’El Kelaâ des Sraghna, s’est illustré clairement avec la mobilisation par le Comité Provincial de Développement Humain (CPDH) de quelque 32,22 millions de DH, au titre de la période 2019-2022, dans l’objectif majeur d’apporter l’appui nécessaire aux différentes catégories sociales vulnérables et assurer leur prise en charge dans des Centres spécialisés.

Cela a été rendu possible grâce à une méthodologie appropriée à même de rendre possible l’accompagnement des personnes vulnérables et leur intégration en cas de besoin, selon les données de la Division de l’Action Sociale (DAS) relevant de ladite province.

En ce qui concerne les patients souffrant d’insuffisance rénale chronique, une aide financière de l’ordre de 13,7 millions de DH a été remise aux Centres d’Hémodialyse « Mohammadi » et « Bougafer » au niveau provincial, afin d’améliorer la qualité des prestations destinées à quelque 170 patients et ce, à travers l’acquisition de générateurs, l’équipement de station de traitement d’Eau, l’achat de médicaments et d’accessoires paramédicaux, et l’acquisition d’un bus pour le transport des bénéficiaires.

Grâce à sa dotation en équipements ultramodernes, Le Centre d’hémodialyse d’Al Attaouia, en tant que structure intégrée se fixe pour missions principales, entre autres, de fournir des services de proximité et d’améliorer l’accès aux soins au profit des insuffisants rénaux, de garantir des prestations médicales de qualité, de soutenir le secteur de la santé et par là, de réduire les coûts de traitement et de transport pour les patients contraints, par le passé de s’orienter vers d’autres villes proches pour suivre les séances d’hémodialyse.

Au rang des missions de ce Centre qui offre ses prestations à quelque 71 bénéficiaires dont un jeune enfant de 14 ans, et 19 femmes en provenance des provinces d’El Kelaâ des Sraghna, d’Azilal, d’Al Haouz, et de Rehamna, outre des Marocains Résidant à l’Etrangers (MRE) de passage dans la région, figurent aussi celui d’éponger la liste d’attente des patients et d’alléger la pression sur les autres Centres d’hémodialyse de la province.

Disposant de 25 générateurs déjà existants, outre 14 nouveaux générateurs acquis dans le cadre de conventions de partenariat entre l’INDH et l’Association Bougafer, ce Centre est doté de deux stations de traitement d’Eau, dont une ultramoderne équipée par l’INDH, de deux salles d’hémodialyse d’une capacité de 38 lits, d’une pharmacie, d’une Salle d’urgence/réanimation, d’une Salle de stockage, d’une Salle pour infirmières, d’un Espace d’accueil, d’un Espace vert, ainsi que des dépendances administratives entre autres.

Ce Centre, dont la gestion est assurée par l’Association Bougafer d’hémodialyse d’Al Attaouia, compte un staff composé de deux médecins, dont un néphrologue et un généraliste, 10 infirmières, et 4 techniciens polyvalents, entre autres.

Au micro de M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, M. Hiddaoui Abderrahim, directeur du Centre d’hémodialyse d’El Attaouia, a indiqué que ce Centre ayant ouvert ses portes en 2014, a été d’un grand intérêt pour les habitants d’Al Attaouia et des zones avoisinantes, notamment les insuffisants rénaux, en termes d’atténuation de leurs souffrances, louant, au passage, le rôle majeur joué par l’INDH, les autorités provinciales, le ministère de la Santé, ainsi que les élus locaux pour que cette structure de santé puisse voir le jour.

M. Semiri Amine, médecin- dialyseur (ministère de la Santé) au Centre d’hémodialyse d’Al Attaouia, dans une déclaration similaire, s’est attardé, quant à lui, sur les souffrances des patients atteints d’insuffisance rénale, ainsi que sur le coût excessif des séances de traitement, notant que ce Centre depuis son ouverture ne cesse d’apporter un appui considérable aux populations ciblées parmi les couches vulnérables dans la région.

« Ce centre, créé en partenariat avec le ministère de la Santé et l’INDH, a sauvé beaucoup de vies humaines car, ces patients n’avaient pas par le passé où se rendre, et ne peuvent pas rater leurs séances de traitement jugées tellement chères », a dit M. Semiri, se félicitant des efforts inlassables menés par l’ensemble des partenaires afin d’offrir aux patients toute l’aide nécessaire et un meilleur accompagnement médical.

M. Abdelkader Boumdel, bénévole au sein de l’Association Bougafer d’hémodialyse d’Al Attaouia a, pour sa part, donné un aperçu détaillé sur le fonctionnement de ce Centre qui assure de manière hebdomadaire quelque 20 séances d’hémodialyse, saluant le rôle majeur joué par l’INDH qui apporte annuellement une aide précieuse au Centre, en termes d’acquisition d’appareils d’hémodialyse, de médicaments et des accessoires paramédicaux.

Avec ce genre de structures médicales intégrées et complètement orientées vers les personnes vulnérables et celles nécessiteuses, l’INDH ne cesse de démontrer son ingéniosité et son apport considérable, à travers des actions et des initiatives inédites plaçant l’individu au coeur de ses préoccupations, à l’ensemble des efforts de développement consentis au Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.