Le CPDH a mobilisé 49 MDH pour la généralisation du préscolaire

El Kelaâ des Sraghna – Le Comité Provincial de Développement Humain (CPDH) d’El Kelaâ des Sraghna a mobilisé une enveloppe budgétaire de l’ordre de 49 millions de DH (MDH) pour la généralisation de l’enseignement préscolaire entre 2019 et 2022, a indiqué le chef de la Division de l’Action Sociale (DAS) relevant la de province d’El Kelaâ des Sraghna, M. Mohieddine Siraj Sani.

Dans une déclaration à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, M. Siraj Sani, a fait savoir que le CPDH a programmé au titre de la période 2019-2022, quelque 131 unités d’enseignement préscolaire, devant offrir au total, quelque 189 classes, pour un montant total de l’ordre de 49 MDH.

Dans le même sillage, ce responsable, a indiqué que l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) veille à consolider, avec le soutien et la collaboration de l’ensemble des partenaires concernés notamment, les autorités publiques, les conseils élus et la société civile, la programmation de plusieurs projets, outre l’adoption de plusieurs mesures visant l’impulsion du capital humain des générations montantes.

Et de poursuivre que ces projets s’inscrivent dans le cadre de la contribution de l’INDH pour la généralisation de l’enseignement préscolaire en milieu rural.

S’agissant de l’année scolaire 2021-2022, M. Siraj Sani a indiqué que 61 unités comprenant 95 classes ont commencé à accueillir les élèves âgés entre 03 et 05 ans, faisant savoir que 98 éducatrices ont été mobilisées pour encadrer ces classes en vertu d’une convention de partenariat signée entre le CPDH, la Direction provinciale de l’éducation nationale et la Fondation Zakoura.

Dans ce cadre, il a indiqué que le nombre d’enfants bénéficiaires de cette offre éducative en milieu rural s’élève à 1.600 enfants, relevant que cette offre vise à préparer les enfants à l’enseignement primaire, à faciliter leur accès à l’enseignement scolaire, et à renforcer leur capacités cognitives et leur épanouissement.

Depuis son lancement, la Phase III de l’INDH œuvre à contribuer à la généralisation de l’enseignement préscolaire dans les zones rurales et reculées, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale et ce, à travers la mise en place d’une offre préscolaire dans les zones rurales et reculées, la promotion de la qualité de l’offre préscolaire et la sensibilisation de la population.

Ces efforts soutenus traduisent une prise de conscience du rôle déterminant que joue l’enseignement préscolaire pour le développement cognitif et social des enfants et le bon déroulement de leur parcours éducatif.

Pour l’INDH, la généralisation d’un enseignement préscolaire de qualité répond à la fois à un impératif de développement et d’équité, rappelle-t-on.