Le Festival du Théâtre Royal de la Comédie: Hommage à Feu Mohamed Belkass

Marrakech – Le coup d’envoi de la 2ème édition du Festival du Théâtre Royal International de la Comédie, une édition baptisée « Feu Mohamed Belkass », a été donné vendredi soir à Marrakech, avec au menu la présentation de trois spectacles burlesques, donnés par des humoristes et des troupes théâtrales issus de la région Marrakech-Safi.

C’est ainsi que la mission d’ouvrir le bal de ce Festival a été confiée à l’artiste marrakchi, Abderahim ben Zbiri, le temps d’un One-man-show, qui traduit, si besoin est, toute la passion de cet artiste talentueux pour l’art dramatique et sa parfaite maitrise des techniques du jeu sur scène.

Le style de cet artiste s’inspire aussi des arts populaires et du patrimoine culturel de la cité ocre, notamment le conte. Abderrahim Ben Zbiri a fait étalage de tout son talent et de sa capacité à captiver l’attention du public et le divertir tout en traitant, de manière subtile et artistique, toutes les préoccupations du quotidien.

Par la suite, le public a été convié à apprécier un Show inédit exécuté, avec brio, par une jeune troupe en provenance d’Essaouira « Toulati Mogador » (Trio Mogador). Une démonstration de toute beauté qui met en valeur les talents humoristiques des artistes de cette nouvelle génération et leur capacité à s’attaquer à des questions pesantes et d’actualité, mais dans un moule, tout aussi comique que divertissant.

Le moment phare de cette cérémonie d’ouverture demeure, sans nul doute, la présentation sur scène de la pièce théâtrale « MCHTAK ILADAK » du dramaturge marocain Abderrahim Khardali.

Inspirée de la célèbre œuvre de l’écrivain Serbe, Branislav Nusic « Mister Dollar », cette pièce aborde la question du pouvoir de l’argent qui domine les relations sociales et humaines.

Pour rappel, cette pièce théâtrale avait été présentée sur scène à l’occasion de plusieurs festivals au Maroc.

La cérémonie d’ouverture de cette manifestation éclectique de trois jours, a été aussi marquée par le vernissage d’une exposition photographique qui met en exergue le parcours artistique prolifique, riche et singulier de l’artiste Feu Mohamed Belkass.

Cette exposition dévoile pour la première fois des photos rares de Mohamed Belkass qui s’était toujours distingué par ses rôles comiques et ses répliques et dont les prestations resteront, à jamais, gravées dans la mémoire du public marocain, notamment à travers des oeuvres de toute singularité, à l’image de : « Al Harraz » et « Sidi Kaddour Al Alami ».

Dans une déclaration à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, la directrice du Théâtre Royal de Marrakech et directrice du festival, Mme Ilham Abarrou, a relevé que cette édition vient relancer le festival après deux années d’arrêt en raison des répercussions négatives de la pandémie de la Covid-19.

Et de poursuivre que cette manifestation culturelle se propose de promouvoir la comédie et d’encourager les jeunes comédiens afin de leur défricher le terrain pour embrasser une carrière humoristique hautement professionnelle. Il s’agit également d’enclencher une nouvelle dynamique de l’animation culturelle dans la cité ocre, a-t-elle enchainé.

Cette édition porte le nom de l’artiste Mohamed Belkass, un humoriste qui a marqué de son empreinte la scène artistique nationale et locale, a-t-elle ajouté, indiquant que les organisateurs ont veillé à concocter un programme riche et varié répondant aux goûts des spectateurs de différentes générations.

Dans une déclaration similaire, M. Noureddine Belkass, fils de Feu Mohamed Belkass, s’est dit très honoré de l’initiative de rendre un hommage posthume à cet artiste prolifique, très populaire et des plus aimés du public, estimant que ce genre d’initiatives est de nature à faire connaitre les pionniers de l’art aux nouvelles générations.

Organisée par le Conseil Communal de Marrakech sous le thème « le contexte idéologique et esthétique de l’art de la comédie », la 2è édition du Festival du Théâtre Royal international de la comédie comporte en plus des spectacles comiques de one-man-show, de duos et de troupes humoristes, issus des différentes régions du Maroc, un Colloque sur « le contexte Idéologique et Esthétique de l’art de la comédie » ainsi qu’une matinée de comédie dédiée aux enfants.