Le MFW aspire à positionner le Maroc comme plateforme de la mode

Marrakech – La première édition du Maroc Fashion Week, organisée ce weekend à Marrakech à l’initiative de l’Oriental Fashion Show (OFS), a pour ambition de positionner le Maroc comme une plateforme incontournable de la mode internationale, a indiqué la fondatrice de l’OFS, Hind Joudar.

Dans une entrevue accordée à M24, la chaîne d’information continue de la MAP, Mme Joudar a souligné que cette première édition du MFW est l’aboutissement de plusieurs années d’expérience, qui ont permis d’aiguiser le savoir-faire de l’équipe de l’OFS.

A présent, l’Oriental Fashion Show entend mettre à disposition son staff et son savoir-faire dans l’industrie de la mode au service du Maroc, des créateurs de mode et des artisans marocains, afin de leur offrir la visibilité dont ils ont besoin et, éventuellement, de s’exporter vers l’international, a-t-elle ajouté.

Le MFW représente aussi un moyen pour encourager un tourisme d’excellence, a-t-elle relevé, affirmant qu’il s’agit aussi un très bon levier économique, puisque plusieurs artisans et plusieurs emplois peuvent être créés.

Répondant à une question sur l’exportation du Caftan au niveau international, Mme Joudar a indiqué que le fait de revisiter le Caftan pour notamment en faire des créations « casual », qu’on peut porter tous les jours,  permettra à l’industrie de se développer sans perdre son âme, notant toutefois qu’il convient de garder un style marocain, un travail d’artisan et une touche qui permettra d’identifier le « made in morocco ».

Par ailleurs, elle a souligné que la place du Caftan est établie tant il n’a plus rien à prouver, appelant par conséquent les jeunes designers à ne pas rester prisonniers de cet habit traditionnel et à partir à la découverte et l’exploration d’autres facettes dans le riche patrimoine marocain.

De par son expérience dans le monde de la mode, qui lui a permis de sillonner le monde, la fondatrice de l’OFS s’est déclaré fière du patrimoine marocain « qui s’exporte de manière intéressante », estimant que l’industrie de la mode marocaine peut apporter énormément au pays et à son économie, « à condition de se développer dans les règles de l’art ».

Revenant sur son aventure avec l’OFS, qui a commencé en 2004, Mme Joudar a tenu à mettre en valeur le rôle  de l’équipe derrière elle, évoquant notamment la contribution de Mme Ghizlane Samir, qui s’occupe des créateurs de mode au Maroc et qui coordonne tout le travail effectué sur le terrain auprès des différents intervenants.

Elle a d’autre part salué l’engagement de ses « partenaires d’excellence », rappelant dans ce sens que sa plateforme a déjà collaboré avec un autre grand hôtel de Marrakech avant de coopérer avec le Madarin Oriental lors des deux dernières éditions de l’OFS.

Le Maroc Fashion Show est le nouveau joyau de la plateforme OFS qui, du haut de ses 18 ans d’existence, est devenu un rendez-vous incontournable de la mode internationale, grâce à ses défilés organisés à Paris, Milan, Londres, Dubaï, Doha, Istanbul ou encore à Marrakech.