L’effectivité du droit à la santé en débats

Marrakech – « L’effectivité du droit à la santé » est le thème d’une journée d’étude organisée, vendredi dans la cité ocre, à l’initiative la Commission régionale des Droits de l’Homme (CRDH) de Marrakech-Safi.

Initiée en partenariat avec l’Ordre des avocats de Marrakech, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), fondée sur l’effectivité des droits et de la convention conclue en mai 2021 entre la CRDH et ledit Ordre.

Cette journée d’étude, qui a vu la participation de plusieurs acteurs institutionnels et civils, visait à engager une réflexion commune autour des problématiques liées au droit à la santé, à travers l’identification des éléments d’impact mutuel de la problématique de la santé, ainsi que des déterminants juridiques, économiques et sociaux inhérents à l’accès à ce droit.

Cette initiative ambitionnait aussi d’engager un débat régional afin d’aboutir à des propositions et recommandations à même de contribuer à l’amélioration de la qualité des soins au niveau de la région de Marrakech-Safi, et au renforcement des services dispensés dans ce domaine.

Il s’agit, en outre, de déterminer les obstacles susceptibles d’entraver l’effectivité du droit à la santé au niveau régional et de préconiser une stratégie régionale intégrée en la matière en vue de réduire les disparités sociales et spatiales dans ce domaine.

Dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l’information en continu de la MAP, le bâtonnier de l’Ordre des avocats de Marrakech, Mohamed Hamidi, a indiqué que la mise en œuvre optimale des stratégies et programmes de santé requiert l’intervention de l’ensemble des acteurs et parties prenantes, dans le cadre d’une démarche qui repose sur la coordination et l’interaction.

Le chantier de la protection sociale s’inscrit dans le cadre de la réalisation de l’effectivité du droit à la santé, a-t-il dit, appelant à un meilleur accompagnement de ce chantier ambitieux, notamment sur les plans de la sensibilisation et de la communication afin de réaliser les objectifs escomptés.

Pour sa part, Mounir Cherki, membre de la CRDH de Marrakech-Safi, a expliqué que cette rencontre visait à faire la lumière sur le contenu du rapport du CNDH sur « L’effectivité du droit à la santé : Défis, enjeux et voies de renforcement ».

Il a également mis en avant les retombées positives et les bénéfices du chantier de la protection sociale pour l’ensemble des citoyens, relevant que cette journée d’étude visait à contribuer à la mise en œuvre des recommandations du rapport sur le Nouveau Modèle de Développement à l’horizon 2035 en lien avec le domaine de la santé et la couverture médicale.

Le CNDH avait publié un rapport thématique sur « L’effectivité du droit à la santé: Défis, enjeux et voies de renforcement », qui s’appuie sur une approche fondée sur les droits humains en matière d’évaluation des politiques publiques, compte tenu de l’importance du droit à la santé, qui est étroitement lié à la réalisation des autres droits.