L’INDH oeuvre en permanence au profit des personnes ciblées

Safi – L’initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) actuellement en sa troisième Phase (2019- 2023) oeuvre sans relâche et de manière permanente au niveau de la province de Safi, dans l’optique d’améliorer les conditions socio-économiques des personnes ciblées, a souligné M. Abderrahim Hababa, chef de la Division de l’Action Sociale (DAS) de ladite province.

L’intérêt porté à l’amélioration des conditions économiques et sociales des catégories ciblées et à la préservation de leur droit à une vie digne, s’est soldé dans le cadre de cette troisième phase de l’INDH, par la programmation et la création au titre de la période 2019-2023, d’une série de projets intégrés et ce, en adéquation avec les objectifs, la genèse et la philosophie de ce grand chantier Royal, a déclaré M. Hababa à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP.

« Dans le cadre de la mise en application des projets de la troisième phase de l’IINDH, et en adéquation avec ses objectifs et sa philosophie, le Comité Provincial de Développement Humain (CPDH), présidé par le gouverneur de la province de Safi, a procédé sur la base d’un diagnostic participatif avec les comités locaux de développement humain, à l’élaboration d’un plan d’action ambitieux pour la période 2019- 2023 », a-t-il dit

Et de poursuivre qu’il a été procédé, dans ce sens, à la proposition d’une série de projets qui ont été, par la suite, approuvés dans le cadre des 4 différents programmes de l’Initiative : « Rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base », « Accompagnement des personnes en situation de précarité », « Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes » et « Impulsion du capital humain des générations montantes ».

Concernant le deuxième programme « Accompagnement des personnes en situation de précarité », il a été procédé à la programmation et à la mise en exécution de plusieurs projets, à l’instar de la création de Dar Al Moussinine (Maison des personnes âgées) et la remise à niveau de « Dar Al Bir Wa Al Ihssane qui abrite les personnes en situation de la rue et celles abandonnées », a précisé M. Hababa.

Dans le même sillage, il a fait savoir qu’il a été procédé à la construction de deux Centres d’hémodialyse au niveau des communes rurales, à même de combler le déficit enregistré dans ce domaine, compte tenu du nombre conséquent de personnes souffrant d’insuffisance rénale nécessitant des prestations médicales et des soins de proximité.

« La propagation de la pandémie du nouveau coronavirus a eu pour effet d’accentuer les souffrances de ces patients en perturbant leurs rendez-vous pour les séances de traitement et c’est dans ce sens d’ailleurs, que le CPDH a estimé nécessaire de réaliser ces deux unités médicales qui viendront se joindre à celui de l’hôpital provincial de Safi déjà fonctionnel », a expliqué M. Hababa.

Et de poursuivre que ces deux centres d’hémodialyse auront pour mission de combler le déficit enregistré dans ce domaine et de permettre d’éponger la liste d’attente des patients confrontés aux prix excessifs des séances de traitement, tout en leur garantissant des prestations médicales de proximité.

M. Hababa n’a pas manqué de mettre en avant l’importance de la construction d’un centre de lutte contre l’addiction à Safi, à même de venir en aide aux jeunes et personnes souffrant de ce problème, ayant pour mission outre une prise en charge adéquate des patients, leur sensibilisation et conscientisation aux dangers de la consommation de drogues et psychotropes.

« L’effort porte également sur la construction d’un centre de lutte contre le handicap à la commune rurale de Sidi Ettiji, destiné à offrir des prestations de qualité aux personnes ciblées », a-t-il enchainé.

Concernant le 4è programme « Impulsion du capital humain des générations montantes », le CPDH de Safi travaille sur trois axes majeurs, notamment l’enseignement préscolaire, avec la création en 2019 de 25 unités, quelque 73 autres unités en 2020 dont deux disposant chacune de deux salles de classes, et en 2021, de quelque 82 unités du préscolaire, a-t-il relevé.

Et de poursuivre que pour les années 2022 et 2023, il sera procédé à la création de quelque 164 autres unités du préscolaire à l’échelle du territoire de la province.

Pour ce qui est de la promotion de la scolarisation et la lutte contre la déperdition scolaire, le CPDH a procédé à la programmation d’une série de projets entre autres, deux nouvelles Dours Taliba (Maison de l’Etudiante) dont les travaux de construction sont en cours, outre le renouvellement du parc des bus scolaires, avec l’acquisition au titre de 2019-2020, de 15 bus scolaires.

Et d’ajouter que l’acquisition de 12 autres bus scolaires a été programmée au titre de l’année en cours en vue de combler le déficit enregistré dans ce domaine et d’atténuer les souffrances inhérentes aux déplacements des élèves, de manière à mieux lutter contre la déperdition scolaire, et parvenir à la promotion de la scolarisation.

L’intérêt est porté aussi sur l’équipement des Maisons de l’Etudiant et de l’Etudiante et à leur mise à niveau pour qu’elles soient en mesure de répondre aux besoins et attentes des personnes ciblées en milieu rural, de manière à leur offrir les meilleures conditions en termes d’hébergement et de prise en charge, et à les aider à obtenir de meilleurs résultats scolaires, a-t-il conclu.