L’INDH, un acteur majeur dans la promotion du préscolaire

Par : Samir LOTFY
Chichaoua – Plaçant l’investissement dans le capital humain au coeur de ses priorités, l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), actuellement en sa 3è Phase, constitue à l’échelle nationale comme au niveau de la province de Chichaoua, un territoire à dominante rurale, un acteur majeur en matière de lutte contre les inégalités d’accès à l’enseignement préscolaire.

De par les multiples efforts déployés dans ce sens, la province de Chichaoua peut se targuer d’offrir un modèle réussi en matière de promotion et de généralisation de l’enseignement préscolaire, et ce grâce à une action concertée et coordonnée de plusieurs intervenants, notamment les autorités provinciales, le ministère de tutelle, l’INDH et la Fondation Zakoura, partant de l’ultime conviction que toute persistance des inégalités d’accès à l’enseignement préscolaire constitue un frein au développement socio-économique escompté.

Cette approche réussie localement part du constat que l’enseignement préscolaire constitue, sans nul conteste, un facteur décisif pour la réussite des générations montantes sur les plans social et économique, et leur intégration au sein de la société, dans l’optique de devenir des citoyens agissants et aptes à emprunter le train du progrès et du développement déjà lancé par le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Elle trouve sa contenance et son socle également dans une stratégie nationale pragmatique de promotion de l’enseignement préscolaire, développée par l’Initiative et scindée en quatre axes majeurs, à savoir l’établissement d’un diagnostic territorial et d’un calendrier de déploiement par zone, l’implication du tissu associatif dans l’encadrement, la gestion et la formation des équipes éducatives, et enfin la construction et l’équipement des unités du préscolaire.

C’est dans ce sens que l’Initiative, dans le cadre de partenariats agissants avec d’autres parties concernées, ne ménage aucun effort au niveau de la province de Chichaoua, en vue de promouvoir le préscolaire dans les zones rurales et celles les plus éloignées, en misant sur la généralisation d’unités dédiées à l’enseignement préscolaire et à les doter d’équipements adéquats, mais aussi d’éducatrices compétentes et hautement formées aux techniques et méthodes pédagogiques requises en la matière.

En chiffres, au titre de 2019, il a été procédé à la programmation et à la réalisation de 32 unités du préscolaire ayant bénéficié à quelque 727 élèves, alors qu’en 2020, l’effort a porté sur la programmation et la réalisation de 17 autres unités du préscolaire ayant ouvert leurs portes au profit de 407 élèves, selon les données de la Division de l’Action Sociale (DAS) relevant de la province de Chichaoua.

Au titre de 2021, il a été procédé à la réalisation et à l’ouverture de 66 unités du préscolaire, alors que 32 autres sont en cours de construction. Quant au nombre des élèves bénéficiaires, il s’est établi à 972.

Au titre de 2022, il a été procédé à la programmation de 43 nouvelles entités du préscolaire, dont 12 achevés et 31 en cours de réalisation, tandis que pour l’année 2023, le nombre des unités du préscolaire programmées s’élève à 65, devant bénéficier à quelque 1.626 élèves, conclut la DAS de Chichaoua.

Une tournée effectuée par une équipe de M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, dans plusieurs unités du préscolaire à Chichaoua, à l’instar de celle de Douar « Laaouamer » relevant de la commune rurale de Sidi Mohamed Edalil (35 km de Chichaoua), a permis de constater de visu tous les efforts déployés en vue de la promotion du préscolaire, notamment à travers la construction d’unités modernes et leur équipement en matériels pédagogiques et didactiques, à même de permettre d’assurer aux bénéficiaires un enseignement de qualité.

Dans une déclaration à M24 à cette occasion, Mme Malika Htitich, éducatrice à l’unité du préscolaire de Douar Laaouamer, a fait part de sa passion pour le métier d’éducatrice et son amour pour les enfants, se disant très fière de contribuer à leur formation, leur éducation et leur encadrement.

Dans la foulée, elle a mis en avant l’importance de l’enseignement préscolaire et son rôle fondamental dans la préparation des enfants pour une scolarisation réussie, adressant ses vifs remerciements à Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour la Haute Sollicitude et l’intérêt singulier que le Souverain ne cesse d’accorder à l’enfance et à l’éducation.

Mme Htitich n’a pas manqué de mettre en avant également le rôle de l’INDH et de la Fondation Zakoura dans la promotion d’un enseignement préscolaire de qualité au niveau de la province.

M. Badreddine Ait Ben heda, responsable exécutif à la Fondation Zakoura (région Marrakech- Safi), a rappelé que la réalisation de cette unité du préscolaire intervient dans le cadre d’une convention de partenariat avec l’INDH pour atteindre les Objectifs 2020, notant que le nombre des unités du préscolaire au niveau de Chichaoua s’élève à 115 profitant à quelque 2.106 enfants, dont 49% de filles.

L’objectif fondamental étant de parvenir à asseoir au niveau de la province, les bases solides d’un enseignement préscolaire de qualité, notamment en milieu rural, de manière à permettre aux jeunes enfants de ces zones de saisir cette opportunité qui leur est offerte, et ainsi les mieux préparer pour un accès facile aux bancs de l’école dans les meilleures conditions possibles, a-t-il conclu.