L’infectiologie pédiatrique sous la loupe d’experts marocains et étrangers

Marrakech – Un aréopage d’experts et de spécialistes en pédiatrie et vaccinologie issus du Maroc et de pays étrangers se sont donné rendez-vous, vendredi à Marrakech, dans le cadre du 10è Congrès de la Société Marocaine d’Infectiologie Pédiatrique et de Vaccinologie (SOMIPEV).

Placé sous la Présidence d’honneur de SAR la Parincesse Lalla Meryem, Présidente de l’Observatoire National des Droits de l’Enfant, ce congrès illustre l’engagement permanent et continu de la SOMIPEV à la faveur de la promotion de la formation continue, l’élaboration de recommandations nationales et la diffusion et publication d’études marocaines consacrées à l’épidémiologie nationale.

Ce Congrès se veut donc une plateforme idoine pour le partage et l’échange de connaissances, d’expertises et d’expériences dans les domaines de l’infectiologie pédiatrique et de la vaccinologie, tout en s’ouvrant davantage sur les meilleures pratiques en matière de diagnostic, de prise en charge et de traitement, avec un accent particulier sur les dernières nouveautés en la matière.

Dans une allocution de circonstance, M. Mohammed Bouskraoui, président de la SOMIPEV, a fait part de la volonté de cette instance médicale et scientifique de faire en sorte que chaque année, le programme de ce Congrès puisse répondre aux multiples facettes de cette spécialité.

« Notre Société savante, qui s’intéresse particulièrement aux maladies infectieuses pédiatriques et à la vaccinologie, s’engage à contribuer activement dans l’élaboration de recommandations de bonnes pratiques », a-t-il dit.

Ce spécialiste a, dans ce sens, estimé que ces recommandations demeurent « primordiales » pour la redynamisation de la prise en charge des maladies infectieuses, pédiatriques et leur prévention et contrôle, déplorant le fait que ces maladies continuent de constituer un problème de santé publique majeur.

Il a mis en avant tout l’intérêt porté dans le cadre de ce Congrès, au débat et à l’interactivité avec les médecins.

Dans une déclaration à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, M. Zerouali Khalid, professeur de microbiologie à la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca et au Laboratoire de microbiologie au CHU Ibn Rochd, a fait savoir que cet événement se tient après la période de la pandémie Covid-19 et que la SOMIPEV ne ce cesse d’oeuvrer pour le bien et la santé de l’enfant.

« La particularité du Congrès de cette année réside dans la programmation de débats et discussions autour de plusieurs thématiques d’une importance cruciale, entre autres, la lutte contre les maladies infectieuses, notamment la diarrhée aigue de l’enfant qui reste parmi les maladies les plus mortelles à côté de la pneumonie », a-t-il poursuivi.

M. Zerouali a tenu à rappeler que les méthodes de diagnostic ont nettement évolué ces dernières années, avec l’introduction de plusieurs techniques, notamment la biologie moléculaire, ce qui permet d’avancer dans ce domaine, notant que toutes ces questions seront reprises dans les recommandations de ce Congrès.

Les débats porteront de même sur la vaccination, notamment celle contre l’HPV et son rôle en matière de lutte contre le cancer de l’utérus, vu que ce vaccin vient d’être introduit au Maroc depuis le mois d’octobre dernier, a-t-il fait savoir, se félicitant de la participation à ce Congrès de nombre d’experts étrangers en la matière, pour partager et échanger autour de leurs expériences et élargir ainsi, la discussion autour de l’introduction dans le Royaume de cette vaccination anti-HPV.

Dans ce sillage, M. Zerouali n’a pas manqué de louer la pertinence et l’excellence du programme de vaccination mené au Maroc et sur lequel veille minutieusement le ministère de la Santé et de la Protection Sociale et d’autres sociétés savantes comme en témoigne, a-t-il précisé, le taux de vaccination au Maroc qui est actuellement autour de 98%.

M. Said Zouhaïr, professeur de virologie/bactériologie à la faculté de médecine et de pharmacie de Marrakech, a loué, quant à lui, l’importance de ce congrès, tout en rappelant que dans le cadre de la SOMIPEV, cette Société Savante, un grand travail se fait afin de lutter contre les maladies infectieuses chez l’enfant.

« Nous essayons, avec les différents pédiatres et microbiologistes à l’échelle nationale et en collaboration, avec le ministère de la Santé, de trouver des solutions pour prévenir les maladies infectieuses et instaurer des programmes, mais aussi la vaccination pour lutter contre ces maladies », a-t-il expliqué.

Et de poursuivre que ce Congrès national est le fruit de plusieurs séminaires et rencontres avec des experts nationaux et internationaux. C’est un espace d’échange d’expériences et expertises, de débats de l’importance de la santé de l’enfant, et de formulation et d’adoption d’une panoplie de recommandations parfaitement adaptées à l’enfant marocain, et ce, en se basant sur des recherches et études spécifiques, a-t-il expliqué en guise de conclusion.

Les débats lors de ce Congrès s’articuleront autour de plusieurs thématiques, à savoir « l’intérêt des tests rapides dans les maladies infectieuses », « l’intérêt des nouveaux moyens diagnostiques dans les maladies infectieuses », « le rôle de la Nutrition dans les maladies infectieuses », « la vaccinologie : HPV, Rotavirus, méningocoque, grippe », « la vaccination anti-HPV : le Maroc a été parmi les précurseurs en Afrique en introduisant le vaccin contre le cancer du col de l’utérus le 12 octobre 2022 ».

Les débats graviteront également autour de « la vaccination de l’enfant voyageur », « l’économie des vaccins », « les infections : coqueluche, infections ostéoarticulaires », « la révision des recommandations nationales sur les diarrhées aigues », et « les urgences infectieuses : fièvre, septicémies » entres autres.

Au menu de ce Congrès figurent une série d’ateliers consacrés à l’antibiothérapie et l’échographie dans les pleurésies, outre l’affichage de 100 communications scientifiques, dont les 3 premiers seront récompensés par des Prix.

La SOMIPEV, rappelle-t-on, a été créée en 2012 et rassemble les compétences marocaines dans le domaine de la vaccinologie et la pédiatrie, tout en se donnant comme objectif majeur la promotion et le développement des connaissances des maladies infectieuses pédiatriques et de la vaccinologie au Maroc.

La SOMIPEV s’engage dans le développement d’une recherche scientifique de niveau international et la proposition de l’expertise et des orientations à suivre dans le domaine de la prévention des maladies infectieuses pédiatriques et les stratégies nationales de vaccination au ministère de la santé au Maroc, ainsi que l’évaluation de leurs impacts.