Marrakech à l’heure de la 1ère édition du Maroc Fashion Week

Marrakech – La première édition du Maroc Fashion Week a été lancée, vendredi à Marrakech, à l’initiative de l’Oriental Fashion Show (OFS), une plateforme internationale fondée par la Marocaine Hind Joudar et dédiée à la couture et à la mode orientale.

Cet événement de trois jours, organisé en partenariat avec l’hôtel Mandarin Oriental Marrakech, a réuni plus de 20 maisons de couture, caftans et prêt-à-porter de différentes nationalités.

Intervenant lors d’une conférence de presse tenue à cette occasion, la fondatrice de l’OFS, Hind Joudar a mis en avant l’apport de sa plateforme quant à la promotion du patrimoine matériel et immatériel du Maroc, notant que la ville de Marrakech a été choisie pour accueillir cette manifestation en raison de sa notoriété internationale, et car elle est la plus représentative de la mode et de la créativité au Maroc.

« La tradition et le savoir-faire marocains sont des sources d’inspiration pour les artisans locaux et internationaux » a argué l’experte en mode oriental. En connectant les mondes de l’hôtellerie, de la gastronomie et de la mode, cet événement se veut être un véritable levier de développement économique pour le tourisme et pour l’industrie de la mode au Maroc, a-t-elle relevé.

Approché par la MAP, le directeur général du Mandarin Oriental, Marcel Thoma, a mis l’accent sur l’importance d’offrir aux jeunes designers un espace pour s’exprimer et exposer leurs créations, faisant savoir que le Mandarin représente « une vitrine pour la mode et l’art ».

Ainsi, plusieurs jeunes talents inspirés par la haute couture se sont lancés dans le monde de la mode, comme Khadija Chraibi, propriétaire de la maison de couture Rena, dont le siège est à Madrid en Espagne.

Cette spécialiste de caftans adopte un style « versatile, facile à porter et adapté à un style de vie moderne » a expliqué Mme Chraibi dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l’information en continu de la MAP, ajoutant qu’elle s’est consacrée pleinement à sa première passion (le Caftan), qu’elle avait hérité de sa mère, propriétaire de la maison de couture RENATA et spécialisée dans les caftans traditionnels.

Pour sa part, la directrice créative de la marque ZH-Zineb, Zineb Hazim a indiqué dans une déclaration similaire que son style est un  métissage culturel entre le Maroc et l’Italie, notant que les créations de ZH-Zineb proposent des styles inspirés de la culture arabo-musulmane, avec un souffle de modernité et un côté mode très marqué.

Quant à la mezzo-soprano égyptienne, Farrah El Dibany, elle s’est dite « honorée » d’assister à cet événement pour soutenir les jeunes créateurs de la mode. L’artiste a fait part de son admiration pour la mode et pour le patrimoine vestimentaire marocain.

Pour sa 46ème édition, l’Oriental Fashion Show entend rendre hommage au patrimoine touristique du Maroc, à même de devenir un levier de développement économique pour le tourisme et pour celui de l’industrie de la mode.