Mendicité: Bilan du Plan d’action pour la protection des enfants

Marrakech – Une rencontre de communication destinée à la présentation du bilan de la mise en oeuvre du bilan du Plan d’action pour la protection des enfants de l’exploitation dans la mendicité au niveau de la préfecture de Marrakech, a été organisée jeudi dans la cité ocre, à l’initiative de la Coordination régionale de l’Entraide nationale de la région Marrakech-Safi.

Initiée au siège de la Ligue Marocaine pour la Protection de l’Enfance (LMPE) à Marrakech, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan lancé par le Ministère de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille et la Présidence du Ministère public, en coordination avec un ensemble de départements ministériels, d’institutions publiques, de l’Observatoire National des Droits de l’enfant, la LMPE et la société civile.

Devant un parterre de magistrats, d’acteurs de la société civile et de militants des droits de l’homme, Mohamed Ouakrim, Spécialiste de l’assistance sociale au centre d’accompagnement pour la protection de l’enfance relevant de l’Entraide Nationale, Mohamed, a passé en revue les grandes lignes du bilan des actions de l’équipe de terrain supervisant la mise en œuvre de ce plan au niveau de Marrakech, durant la période s’étalant du 10 juin 2021 au 30 avril 2022.

Dans ce cadre, il a relevé que le plan a atteint ses objectifs au niveau de la préfecture de Marrakech, à travers le renforcement de la protection judiciaire et sociale des enfants victimes de l’exploitation dans la mendicité, indiquant que la ville de Marrakech vient en première position au niveau de l’interaction avec le plan de lutte contre ce fléau et ce, grâce à la fédération des efforts des établissements publics et du pouvoir judiciaire ainsi que des composantes de la société civile.

Chiffres à l’appui, il a souligné que le plan a contribué à sauver plusieurs enfants de l’exploitation dans la mendicité durant la période précitée, indiquant que les enfants ont bénéficié d’assistance sociale et ont été réintégrés au sein de leurs familles.

De son côté, le coordinateur régional de l’Entraide nationale à Marrakech-Safi, M. Fahd Kamal, a souligné que cette rencontre de communication vise à examiner le Plan d’action pour la protection des enfants de l’exploitation dans la mendicité, relevant que la mise en œuvre de ce plan est effectuée dans le cadre de la convergence entre le Parquet général et la société civile.

Dans une déclaration à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, M. Fahd Kamal a indiqué que l’exécution de ce plan a permis de sauver plusieurs enfants durant les 10 derniers mois, dont certains ont été réintégrés au sein de leurs familles alors que d’autres ont intégré des centres de formation relevant de l’Entraide nationale.

Dans une déclaration similaire, le substitut du procureur général du Roi près la Cour d’Appel de Marrakech, Moulay Hassan Souidi, a souligné que cette rencontre de communication constitue une occasion pour évaluer le Plan d’action pour la protection des enfants de l’exploitation dans la mendicité lancé par le Ministère de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille et la Présidence du Ministère public, en vue de lutter contre le phénomène de la mendicité.

M.Souidi, également président de la Cellule régionale de prise en charge judiciaire des enfants et femmes victimes de la violence à Marrakech, a relevé que la mise en application de ce plan vient traduire la Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI prônant l’action participative et la coordination avec tous les départements gouvernementaux au niveau de la région Marrakech-Safi.

« Marrakech occupe la première position au niveau de la bonne mise en œuvre de ce plan », s’est-il félicité, soulignant l’importance de cette rencontre dans l’évaluation de ce plan afin de corriger les dysfonctionnements qui apparaissent lors de la mise en œuvre.

Le Substitut du procureur du Roi près le tribunal de première instance à Marrakech et présidente de la cellule locale de prise en charge judiciaire des femmes et enfants victimes de la violence à Marrakech, Hakima Bahtia, a pour sa part, mis en relief les résultats positifs réalisés au niveau de Marrakech dans le cadre de la lutte contre le phénomène d’exploitation des enfants à des fins de mendicité, ainsi que le rôle de coordination qu’a joué le Parquet avec les autres intervenants, indiquant que le Ministère Public intervient de manière instantanée et prend toutes les mesures nécessaires dans chaque notification relative à l’exploitation des enfants dans la mendicité.

A rappeler que ledit Plan vise à protéger les enfants victimes d’exploitation dans la mendicité conformément aux dispositions du Code Pénal marocain, en prévoyant des mesures d’accompagnement de l’application des dispositions de la loi en vigueur en la matière.

Ces mesures comprennent une prise en charge médicale et psychologique, sociale, une réinsertion dans les établissements d’enseignement et de formation, ainsi qu’un suivi et une évaluation réguliers.