Mois du Patrimoine: Coup d’envoi des activités culturelles

Marrakech – Le coup d’envoi d’une série d’activités à vocation artistique et culturelle, inscrite dans le cadre du « Mois du Patrimoine », un événement éclectique destiné à mettre en lumière ce legs ancestral et singulier, a été donné lundi soir au somptueux Palais Badii à Marrakech.

Prévue jusqu’au 18 mai prochain à l’initiative de la Direction Régionale de la Culture Marrakech-Safi, cette manifestation riche et diversifiée se propose de valoriser davantage le patrimoine culturel marocain et de mettre en exergue la singularité et l’authenticité du patrimoine matériel et immatériel de la région, avec un focus sur ses prolongements civilisationnels.

La cérémonie d’ouverture de cet événement de grande envergure a été marquée par le vernissage d’une exposition d’arts plastiques de l’artiste Safa Hafid.

A travers ces œuvres riches en couleurs, cette artiste autodidacte représente des gestes et des instants qui ne se détachent guère de son identité, de son origine et de l’influence de sa petite famille.

Native de Marrakech, cette artiste explore différents matériaux et techniques sans exception et sans limites avec une habileté et une finesse propres à son esprit d’ingénieur dans un va-et-vient constant entre le matériel et l’immatériel, les mélancolies de l’être et la joie de la création, les sinuosités de l’esprit et l’engagement social.

Lors de la cérémonie d’ouverture de cette manifestation culturelle, l’assistance a été également conviée à suivre un film-documentaire sur le Palais Badii, visant à faire connaitre ce site historique emblématique, suivi ainsi d’une soirée soufie de la Hadra animée par la troupe féminine Nour Houda pour l’Inchad et Samâa.

La Direction Régionale de la Culture Marrakech-Safi a concocté un programme riche et varié, avec une kyrielle d’activités pour la célébration du mois du patrimoine.

Le programme comprend des expositions artistiques et patrimoniales, organisées pour la première fois pour mettre en avant les aspects importants de l’histoire et des archives de la cité ocre, outre la projection de documentaires et de capsules vidéo mettant en relief la spécificité historique et patrimoniale de la région.

Au menu figurent aussi six conférences animées par des chercheurs et des experts qui aborderont des thèmes se rapportant à la mosquée de la Koutoubia, à la ville d’Aghmat, à Sidi Rahal et à El Kelâa des Sraghna.

Le grand public sera au rendez-vous également avec deux séminaires axés sur les nouvelles découvertes archéologiques à la grotte de Bizmoune dans la province d’Essaouira et à Aghmat, ainsi que sur les résultats de l’opération de préservation et de valorisation des sites historiques Bab Agnaw et Palais El Bahia.

A cette occasion, il sera procédé à la signature de deux ouvrages publiés récemment et intitulés respectivement : « Tribu Mesfioua: le territoire et la société » et « Agdal barani ».

Le programme comporte, en outre, la 5è édition de la caravane du patrimoine, qui sera organisée cette année sous le thème « Valorisation du patrimoine et préservation de la mémoire », et fera escale à El Kelâa des Sraghna, Aghmat et Safi, pour faire la lumière sur les potentialités historiques et civilisationnelles dont regorgent ces villes et, partant, asseoir les bases d’un développement culturel intégré à même de contribuer à la dynamisation de l’économie locale, selon les organisateurs.

Soucieuse de contribuer à la préservation de la mémoire et de permettre aux générations montantes de mieux découvrir la richesse du patrimoine national, la Direction régionale de la Culture organisera également des Journées Portes Ouvertes au profit des élèves des établissements scolaires, occasion de se rendre dans plusieurs sites historiques de la cité ocre.