Partenariat pour la recherche scientifique sur le cannabis

Benguérir (province de Rehamna) – Une convention de partenariat portant sur la promotion de la recherche scientifique sur le cannabis et ses dérivés pour des fins médicales, pharmaceutiques et industrielles a été signée, jeudi à Benguérir, chef-lieu de la province de Rehamna, entre l’Association Marocaine Consultative d’Utilisation du Cannabis (AMCUC) et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P).

Paraphée par le président de l’AMCUC, le professeur Redouane Rabii, et le président de l’UM6P, M. Hicham El Habti, cette convention vise à faire avancer la recherche scientifique et l’encadrement juridico- économique de cette activité notamment, après l’adoption par le Maroc d’un cadre légal sur les usages licites du cannabis à des fins pharmaceutiques, cosmétiques, et médicales.

Ce partenariat s’assigne aussi pour objectif de faire du Royaume une plateforme d’innovations dans ce secteur.

Dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l’information en continu de la MAP, le professeur Rabii, a indiqué que ce partenariat vise à former les agriculteurs de la région du Nord et à mettre à leur disposition, les meilleures technologies pour la culture du cannabis à des fins pharmaceutiques, cosmétiques, et médicales.

Il a, de même, fait remarquer que la signature de cette convention coïncide avec l’organisation prochaine à Tanger du 1er Congrès sur l’utilisation licite des dérivés du cannabis, qui sera l’occasion de donner un boost à tous les acteurs industriels et universitaires dans ce domaine, et à permettre au Maroc de passer à la pratique et à la mise en place des industries adéquates en la matière.

« L’industrie du cannabis et de ses dérivés à des fins pharmaceutiques, cosmétiques et paramédicales offre des opportunités pour booster l’économie marocaine et permettre au Royaume de devenir l’un des pays leaders dans le domaine », a-t-il insisté.

De son côté, M. Ahmed Labied, membre de l’AMCUC, a relevé que ce partenariat permettra de faire avancer la recherche scientifique et l’encadrement juridico- économique de cette activité.

« A travers ce partenariat, nous souhaitons développer des travaux de recherche scientifique nécessaires, à même de permettre de hisser le Maroc au rang des pays leaders dans le domaine de l’utilisation licite du cannabis et de ses dérivés pour des fins pharmaceutiques, thérapeutiques et médicales », a-t-il expliqué.

Le Parlement, rappelle-t-on, avait adopté en mai dernier, le projet de loi N°13.21 relatif aux usages licites du cannabis.

Ce projet de loi, élaboré en harmonie avec les engagements internationaux du Royaume, vise à soumettre toutes les activités liées à la culture, à la production, à la transformation, au transport, à la commercialisation, à l’exportation et à l’importation du cannabis et de ses produits à un système de licence.

Ce projet de loi, explique-t-on, est de nature à permettre la création d’une nouvelle industrie manufacturière à même de valoriser le cannabis et ses dérivés pour des fins médicales et pharmaceutiques.