Plaidoyer pour une approche territoriale dans la réalisation du projet de valorisation des circuits culturels et spirituels au niveau de la région de Marrakech-Safi

Marrakech, 07/01/2019 (MAP), Les participants à une conférence organisée récemment dans la cité ocre, ont insisté sur la nécessité d’adopter une approche territoriale dans la mise en place et la réalisation du projet de développement et de valorisation des circuits culturels et spirituels au niveau de la région de Marrakech-Safi.

Lors de cette rencontre initiée par la Commission de l’Action Culturelle de la Région de Marrakech-Safi, en collaboration avec l’École Nationale d’Architecture de Marrakech (ENAM), les conférenciers ont mis l’accent sur l’impératif de l’adoption d’un plan médiatique pour faire connaitre davantage les monuments historiques et les espaces naturels, ainsi que l’ensemble du patrimoine de la région.

Ils ont, en outre, souligné l’importance de faire connaitre le principe de subsidiarité, de continuité et de ramification des différentes composantes de ce projet, se disant en faveur de l’établissement d’un inventaire de tous les monuments spirituels et culturels de la région, l’élaboration d’un tracé physique des itinéraires, la mise en place et l’homologation du schéma directeur « culturel et naturel » qui régit l’utilisation des sols en fonction des objectifs du projet, et la restauration des édifices du patrimoine menaçant ruine.

Après avoir préconisé la prise en compte de la convergence entre les domaines culturel et touristique, les intervenants ont, en outre, souligné l’importance de tirer profit des expériences internationales réussies dans le domaine des circuits culturels et spirituels, tels que les chemins almoravides et almohades du Maroc à l’Andalousie (legados andalusi) et de renforcer les capacités des différents acteurs du projet et ce, à travers un programme de formation approprié porté par la Région Marrakech-Safi, représentée par la Maison de l’Elu ainsi que ses autres partenaires (l’ENAM, l’INSAP, l’Université Cadi Ayyad (UCAM), l’Université Mohammed VI Polytechnique et l’Université d’Evora (Portugal)).

Les panélistes ont mis en avant aussi l’importance de cette conférence, tout en soulignant qu’elle marque le coup d’envoi pour la conception des termes de référence dudit projet et la réalisation de l’étude technique des itinéraires culturels et spirituels de la Région de Marrakech-Safi, ainsi que sur la création d’un comité de suivi.

Au cours de cette rencontre à laquelle ont pris part une cinquantaine de professeurs, chercheurs et représentants de la communauté scientifique et de la société civile, ainsi que des présidents de collectivités territoriales et des membres du Conseil régional, un exposé a été présenté sur les objectifs et le cadre général dudit projet qui ambitionne la préservation, la valorisation du patrimoine matériel et immatériel de la Région en développant un nouveau tourisme culturel durable et respectueux de l’environnement.