Province de Youssoufia : Installation de nouveaux agents d’autorité

Youssoufia- La cérémonie d’installation de nouveaux agents d’autorité nouvellement affectés dans la province de Youssoufia dans le cadre d’un mouvement de mutation récemment opéré par le ministère de l’Intérieur, a eu lieu lundi au siège de la préfecture de ladite province.

Ces nouvelles nominations ont concerné les postes de Secrétaire général de la préfecture de la province de Youssoufia, du chef de la Division des Affaires intérieures, de deux Pachas (Youssoufia et Echemmaia), d’un chef de Cercle, ainsi que des caïds de Caïdats ruraux (Jdour, Ras El Ain et El Gantour) et de trois annexes administratives.

Dans une allocution de circonstance, le Gouverneur de la province, M. Mohamed Salem Essabti, a fait savoir que ces nominations interviennent en application des Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI visant à procéder à un mouvement de mutation dans les rangs des agents d’autorité, qui a concerné 1.819 agents à l’échelle nationale (43% de l’effectif total de ce corps).

Dans le cadre de ce mouvement, il a été procédé à l’adoption d’un système d’accompagnement et d’évaluation à 360 degrés, qui repose sur une approche plus objective d’évaluation de rendement et fait de l’environnement socioprofessionnel un outil efficace pour évaluer la performance, à travers des visites de terrain des commissions d’évaluation sur le lieu de travail de l’agent d’autorité, a expliqué M. Essabti.

Et de poursuivre que ce système a pour objectif de consacrer une approche moderne de gestion des ressources humaines basée sur les critères d’efficacité, de mérite et d’égalité des chances, notant que l’agent d’autorité est appelé à assumer des responsabilités énormes qui exigent de lui de faire montre en permanence, de vigilance, de mobilisation, de sens élevé de responsabilité et de négation de soi, afin qu’il soit à la hauteur de la confiance placé en lui pour être toujours au service du citoyen et ce, avec tout le sérieux et la compétence requise.

A cet égard, M. Essabti a souligné que « la nature et l’étendue des compétences confiées à l’agent d’autorité lui confèrent une place importante dans l’édification institutionnelle de notre pays », faisant savoir que le champ de compétence de l’administration territoriale couvre plusieurs domaines et secteurs vitaux dans la vie quotidienne du citoyen, allant du maintien de la sécurité et de l’ordre public à celui des droits et des libertés publiques, aux aspects économiques, sociaux, culturels et environnementaux.

Il a, par ailleurs, relevé que « l’administration territoriale, en tant qu’administration de proximité par excellence de par son étendue géographique ou en vertu de la nature de ses compétences, est constamment appelée à suivre les évolutions importantes et les chantiers structurels que connaît notre Royaume, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, tels qu’incarnés dans le Nouveau Modèle de Développement (NMD) », ajoutant que l’agent d’autorité se doit également d’accompagner les transformations profondes que connaît la société marocaine à plusieurs niveaux.

Dans ce contexte, M. Essabti a appelé les agents d’autorité dans la province à « améliorer, humaniser et rendre plus proches les services administratifs, des citoyens, être à leur écoute, venir à leur aide, oeuvrer à résoudre les problèmes quotidiens auxquels ils sont confrontés, traiter leurs doléances avec sérieux et équité ».

Par la même occasion, le gouverneur a exhorté l’ensemble des agents d’autorité à s’ouvrir sur leur environnement socioprofessionnel, à travers l’établissement de ponts de confiance et la contribution, avec le concours d’autres acteurs, à l’amélioration des conditions de vie des populations et à leur implication dans la gestion de la chose publique, en coordination et en harmonie avec les instances élues.

Il a également souligné la nécessité de se conformer strictement aux Hautes Instructions Royales prônant le renforcement de la bonne gouvernance territoriale et à veiller à l’application de la loi en toute objectivité, fermeté et impartialité, notant que ces nominations viennent insuffler une nouvelle dynamique dans l’action de l’administration territoriale au niveau de la province.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence notamment, de représentants du pouvoir judiciaire, d’élus locaux, de chefs de services extérieurs, de représentants de la société civile et d’autres personnalités civiles et militaires.

A rappeler qu’en exécution des Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, prônant une plus grande efficience et une meilleure rationalisation des ressources humaines au sein du corps des agents d’autorité, à travers la consécration des critères de compétence et de mérite dans l’accès aux postes de responsabilité, le ministère de l’Intérieur a procédé à un mouvement de mutation dans les rangs des agents d’autorité, qui a concerné 1.819 agents, soit 43% de l’effectif total de ce corps exerçant à l’administration territoriale.