Rencontre sur la CPU au profit des professionnels et des artisans

Marrakech- Une rencontre de communication autour de la Contribution Professionnelle Unique (CPU) au profit des professionnels, des artisans, et des représentants de la société civile, a été organisée vendredi, à l’initiative de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services (CCIS) de Marrakech-Safi.

Organisée en coordination avec la Direction Régionale des Impôts de Marrakech-Safi, la Direction Régionale de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) pour la région Tensift-Atlantique, et la Délégation Régionale du Commerce et de l’Industrie, cette rencontre se fixait pour objectif de sensibiliser sur les différentes dispositions de ce nouveau régime fiscal qui a remplacé le régime du bénéfice forfaitaire en vertu de la Loi de Finances 2021.

Intervenant à cette occasion, le vice-président de la CCIS de Marrakech-Safi, Abdelmoula Ballouty, a indiqué que ce régime instauré en vertu de la Loi de Finances de 2021 en exécution des Hautes Orientations Royales contenues dans le Discours Royal à l’occasion de la fête du Trône de 2020, vient répondre aux attentes des commerçants et professionnels, telles que formulées lors des Assises Nationales sur le Commerce tenues à Marrakech en avril 2019.

Ce régime vient aussi mettre en œuvre les recommandations des Assises Nationales de la Fiscalité tenues à Skhirat en 2019,  a-t-il ajouté, passant en revue les avantages de ce régime, notamment la facilitation des procédures fiscales à travers l’unification des impôts en une seule contribution.

De son côté, le représentant de la Direction Régionale des Impôts à Marrakech, Abderrahmane Oumaali, a présenté un exposé sur les nouveautés de ce régime fiscal, qui vient remplacer le régime du bénéfice forfaitaire, relevant que la CPU représente un acquis pour les commerçants et les artisans et vient répondre aux attentes de cette catégorie professionnelle.

Et de faire remarquer que la CPU permet, d’une part, aux professionnels soumis au régime du bénéfice forfaitaire de s’acquitter, désormais, d’un seul impôt remplaçant l’impôt forfaitaire sur le revenu, la taxe professionnelle et la taxe des services communaux et, d’autre part, elle leur assure une couverture médicale.

Pour sa part, la représentante de la Direction régionale de la CNSS pour la région Tensift-Atlantique, Mme Ghita Mdaghri, a souligné que le projet de la généralisation de la protection sociale est de nature à contribuer à la protection des catégories vulnérables, particulièrement en temps de risques sanitaires et de conjonctures exceptionnelles.

Ce régime permettra aux professionnels de bénéficier d’un portefeuille de soins englobant tous les risques, dont les hospitalisations, les frais des médicaments, les analyses et soins divers, en plus des prises en charge de près de 86 médicaments coûteux auprès des pharmacies et auprès des cliniques, a-t-elle ajouté.

Instaurée en vertu de la Loi de Finances 2021, la CPU permet, d’une part, aux professionnels auparavant soumis au régime du bénéfice forfaitaire de s’acquitter, désormais, d’un seul impôt remplaçant l’impôt forfaitaire sur le revenu, la taxe professionnelle et la taxe des services communaux et, d’autre part, elle leur assure une couverture médicale, à travers un droit complémentaire destiné aux prestations sociales couvrant l’assurance maladie obligatoire.