Réunion sur l’état d’avancement du projet de la Cité des Arts

Essaouira – L’état d’avancement du projet de la Cité des Arts et de la Culture, une infrastructure culturelle moderne qui vient conforter l’enracinement et la centralité des arts et de la culture à Essaouira et confirmer sa notoriété internationale en tant que carrefour interculturel par excellence, a été au coeur d’une réunion, lundi, du comité de pilotage provincial.

Présidée par le gouverneur de la province, Adil El Maliki, cette rencontre à laquelle ont pris part le secrétaire général de la préfecture, le directeur du Centre Régional d’Investissement (CRI) de Marrakech-Safi, les architectes chargés de la mise en œuvre de ce projet, ainsi que les représentants du Conseil Communal, des services extérieurs concernés, des différentes parties prenantes et des autorités, a été l’occasion de faire le point sur les étapes franchies dans l’exécution de ce projet de grande envergure en perspective du lancement des travaux.

Cette réunion a été, ainsi, l’occasion pour faire la lumière sur l’état des lieux du projet et les mesures et efforts entrepris par la Société de Développement local (SDL) « Essaouira Culture Arts et Patrimoine », pour accélérer la réalisation de cette importante infrastructure, qui sera signée Oscar Niemeyer, l’architecte mondialement reconnu qui a fait don au Maroc et à Essaouira de l’esquisse de cette future Cité qui viendra renforcer le rayonnement indiscutable à l’international dont jouit la Cité des Alizés.

S’exprimant à cette occasion, M. El Malki a fait savoir que les questions liées au foncier réservé à la construction de cette structure de haute facture ont été apurées, relevant que l’installation du chantier du projet est prévue dans les prochaines semaines.

Se félicitant de la mobilisation des différentes parties prenantes et de la SDL « Essaouira Culture Arts et Patrimoine », chargée de superviser la réalisation de ce projet et de contribuer, de manière efficace, aux différentes activités culturelles organisées dans la ville, le gouverneur a souligné que ces réunions périodiques du comité de pilotage seront tenues mensuellement afin de veiller au suivi minutieux de la réalisation du projet, dont la convention a été signée devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

De son côté, le Directeur général de la SDL, Mhamed Lkaihal, a rappelé la création de cette société en mars 2022 par le conseil communal d’Essaouira, avec pour objectifs stratégiques de renforcer la marque et le label commercial d’Essaouira et la notoriété dont elle jouit à l’échelle internationale dans le domaine culturel, outre la supervision de la construction de la future Cité des Arts.

Cette infrastructure compte parmi les grands complexes intégrés au niveau national, a-t-il expliqué dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l’information en continu de la MAP.

Il a également noté que cette rencontre a été l’occasion de présenter les études architecturales et techniques ainsi que la conception paysagiste, élaborée conformément à plusieurs approches liées à la gouvernance énergétique, digitale et participative.

L’objectif étant de faire de ce projet une locomotive et un levier essentiel du développement territorial à Essaouira, a conclu le responsable.

Pour sa part, la directrice de l’Agence urbaine d’Essaouira, Zahra Sahi, a mis en relief l’importance de cette structure qui vient consacrer la centralité de la culture et du patrimoine à Essaouira, ajoutant que ce projet constitue un pilier du développement durable, socioéconomique et culturel de la province d’Essaouira.

Elle a fait part de la mobilisation des services de l’Agence urbaine, en tant que partenaire principal dans la réalisation de cette Cité, pour accompagner la mise en œuvre de ce projet d’envergure.

Cette rencontre a été ponctuée par des exposés présentés par le directeur général de la SDL, les architectes et le représentant du bureau d’études, axées sur l’état d’avancement du projet, les études techniques et architecturales de l’esquisse à l’avant-projet sommaire, ainsi que sur la conception paysagiste.

Cette imposante structure, dont la réalisation nécessitera des fonds de 350 millions de DH, permettra de fédérer l’accueil d’une série d’activités culturelles, artistiques et artisanales qui seront regroupées dans un complexe moderne répondant aux standards internationaux en la matière.

Cette Cité, qui sera construite sur une superficie de près de 4 hectares, comprend notamment une salle couverte de 1.000 places, un conservatoire musical, une scène découverte de 30.000 places, une maison du livre, une agora réservée aux arts plastiques et un atelier des artisans et du design.