Suivi rigoureux des prix et de la qualité des produits alimentaires

Tahanaout (province d’Al Haouz) – Le suivi des prix ainsi que de la qualité des denrées alimentaires et autres produits mis à la vente au niveau des différents souks hebdomadaires, marchés et points de vente à l’échelle de la province d’Al Haouz, se fait de manière « rigoureuse », « régulière » et « permanente ».

L’objectif de cette grande mobilisation des différentes commissions mixtes de contrôle mises en place à cet effet au niveau provincial est de s’assurer, de manière permanente et continue, de l’approvisionnement normal et régulier des marchés, mais aussi de préserver la santé des consommateurs, ainsi que le pouvoir d’achat des ménages, notamment à l’approche du mois sacré du Ramadan, où la demande se fait sentir de plus en plus importante sur certains produits de large consommation.

Au niveau d’Al Haouz, les autorités provinciales veillent scrupuleusement à ce que la commission mixte provinciale et les commissions locales agissent selon un planning bien défini, avec comme priorité l’intensification des visites et tournées inopinées dans les différents souks et marchés de la province pour un contrôle efficient des prix et de la qualité des denrées alimentaires.

Dans ce sens, les différents membres de cette commission mixte provinciale entreprennent des tournées, le temps de s’assurer que l’approvisionnement des marchés et souks hebdomadaires de la province se fait de manière normale, et de s’arrêter de près sur la disponibilité et en quantités suffisantes, des différents produits, notamment ceux de grande consommation afin de répondre convenablement à la demande.

Une tournée effectuée mardi par une équipe de M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, en compagnie des membres de la commission mixte provinciale de contrôle, au Souk hebdomadaire de Tahanaout, a permis de constater de visu que ce marché, à l’instar d’autres au niveau de la province, est suffisamment approvisionné en produits et denrées alimentaires, et que les prix demeurent à la portée des ménages.

Dans ce cadre, la commission mixte provinciale, composée notamment de cadres de la Division des Affaires Economiques et de la Coordination (DAEC) relevant de la province d’Al Haouz, du ministère de la Santé et de la Protection Sociale, de l’Office National de la Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA), de la Gendarmerie Royale et des Forces Auxiliaires, a procédé à un contrôle rigoureux des prix, de la qualité, de la salubrité, ainsi que des conditions de stockage des produits au niveau de ce Souk considéré parmi les plus névralgiques et importants de la province, eu égard au nombre conséquent de visiteurs, à l’importance des transactions commerciales qui s’y effectuent, et de la fraicheur des produits et leur abondance.

Dans une déclaration à M24 à cette occasion, le Chef de la Division des Affaires Economiques et de la Coordination à la province d’Al Haouz, M. Mohamed Abbar, a mis en avant l’offre abondante des produits et denrées alimentaires, notamment ceux de grande consommation, au niveau des souks hebdomadaires, marchés et points de vente sur l’ensemble du territoire de la province.

La commission mixte provinciale et les commissions locales de contrôle oeuvrent selon un programme bien défini de manière à couvrir tous les centres et souks hebdomadaires, ainsi que les différents points de vente au niveau provincial, avec comme mission d’intervenir en cas de besoin, afin de garantir un approvisionnement normal et régulier en denrées alimentaires, ou encore dans le but de sensibiliser les différents commerçants sur l’impératif de se conformer scrupuleusement aux lois en vigueur, tout en veillant à garantir les conditions requises en matière d’hygiène et de qualité des produits alimentaires.

« Nous intervenons également en cas d’infraction à la législation en vigueur dans le cadre de notre mission de lutte contre toute les pratiques illicites, notamment en cas de spéculation, de monopole, de fraude ou de non respect des conditions d’hygiène et de salubrité, de la qualité ou encore des prix des produits », a-t-il expliqué, faisant savoir, en guise de conclusion, que la commission provinciale mixte et les commissions locales de contrôle veillent scrupuleusement à lutter contre l’usage et la vente des sacs en plastique et à appliquer toutes les sanctions qui s’imposent, aux contrevenants.