L’INDH, clé de réussite pour le jeune Lachhab Oussama

Chichaoua – L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) de par sa philosophie et sa genèse s’est érigée, depuis son lancement officiel en 2005, en une clé de réussite incontestable pour nombre de jeunes de la province de Chichaoua, à l’instar de Lachhab Oussama qui a su tirer profit de l’apport de cette Initiative pour monter sa société spécialisée en technologies et systèmes automatiques.

Grâce à ce chantier Royal de grande envergure, ce jeune a pu réaliser son rêve d’antan en devenant propriétaire de la société « Tera Maroc Technologie », une unité installée à la commune de Sidi Bouzid, à une dizaine de kilomètres de Chichaoua, pour devenir « leader » dans les domaines de l’industrie, de la fabrication, de l’installation, de la maintenance et de la commercialisation des systèmes automatiques, ainsi que de l’installation des panneaux solaires et des systèmes d’arrosage.

Un projet intégré et novateur qui illustre, si besoin est, tout l’intérêt qu’accorde l’INDH à la promotion des jeunes, leur épanouissement, et leur insertion socio-professionnelle, afin qu’ils soient de véritables acteurs agissants, épris de valeurs de responsabilité et de citoyenneté, et aptes à s’associer avec force aux multiples efforts de développement engagés par le Royaume, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Certes, le chemin n’était guère facile pour ce jeune d’à peine 23 ans, titulaire d’un BTS (Technicien Supérieur en Systèmes Electroniques), d’intégrer le monde des affaires et donc, de changer de statut d’apprenti vers celui de gestionnaire, mais grâce à sa persévérance et son courage et surtout, aux facilités accordées par l’INDH et à l’accompagnement et au suivi assurés lors des différentes étapes du montage du projet, par la Fondation de Recherche, de Développement et d’Innovation en Sciences et Ingénierie (FRDISI), M. Lachhab s’est fait une place parmi les jeunes entrepreneurs réussis.

A noter que ce projet est inscrit dans le cadre du programme 3 de la Phase 3 de l’INDH intitulé « Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes » visant à contribuer à l’employabilité des jeunes, à travers une meilleure adéquation entre les qualifications et les besoins du marché de l’emploi, par l’accompagnement et le développement de projets innovants et contribuer à leur financement.

La finalité étant, in fine, de lutter contre le chômage des jeunes en parvenant à leur inclusion économique et par là, à avoir un impact direct sur leurs conditions de vie et celles de leurs familles.

« Après la sélection de mon projet par l’INDH pour bénéficier des financements nécessaires, j’ai réussi à monter ma société et à la développer de manière progressive », s’est félicité M. Lachhab dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l’information en continu de la MAP.

Par la même occasion, il a fait part de ses remerciements et de sa gratitude à Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour la confiance et la Haute sollicitude dont le Souverain ne cesse d’entourer les jeunes, se disant également très reconnaissant envers les autorités provinciales et la FRDISI qui ont bien voulu l’accompagner tout en long de la concrétisation de son projet.

M. Lachhab a tenu à préciser que sa société oeuvre dans le domaine agricole notamment, la mise en place de systèmes automatiques destinés à faciliter les tâches devant les agriculteurs, ainsi que des équipements liés à l’irrigation automatique, via des systèmes ultramodernes et de manipulation à distance, outre l’installation et l’équipement des fermes en plaques photovoltaïques.

En guise de conclusion, il a exhorté les jeunes à ne pas céder à l’échec et au pessimisme, à persévérer sur la voie de l’excellence, en tirant profit de l’ensemble des projets et programmes qui leurs sont dédiés, afin de devenir des acteurs agissants et utiles, en mettant leurs compétences et savoir- faire au service du Royaume.