Trois questions au directeur de l’AREF de Marrakech-Safi

Marrakech- Dans cet entretien accordé à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, le directeur de l’Académie Régionale de l’Education et de formation (AREF) de Marrakech-Safi, Moulay Ahmed Karimi, revient sur les performances de la rentrée scolaire 2022-2023 au niveau de cette région ainsi que sur les mesures prises pour promouvoir la qualité de l’éducation.

  1. Quelles sont les mesures prises pour améliorer les performances du secteur éducatif au niveau régional et promouvoir la qualité de l’enseignement ?

L’année scolaire 2022-2023 sera marquée par la consécration des piliers de la feuille de route en éducation, la garantie de l’obligation de scolarité, la promotion de la qualité des apprentissages ainsi que par la consolidation des activités à la faveur de l’épanouissement des enfants.

Ainsi, une batterie de mesures ont été prises pour améliorer les performances du secteur éducatif au niveau régional et promouvoir la qualité de l’enseignement.

Pour cette rentrée scolaire, l’offre scolaire a été renforcée par l’ouverture de 14 nouveaux établissements scolaires et 6 écoles communautaires, en plus de la mise à niveau de plus de 2.000 unités et établissements scolaires, afin d’améliorer l’attractivité des établissements scolaires et ce, conformément au programme mis en place, qui prévoit de traiter près de 1.500 autres unités restantes.

Concernant la promotion de la qualité de l’éducation, une évolution quantitative a été constatée au niveau des décisions prises en relation avec les nouvelles orientations notamment, la « feuille de route 2021-2026 ».

S’agissant de la lutte contre la déperdition scolaire, une décision a été prise et mise en œuvre depuis l’année scolaire précédente concernant la non-exclusion et le non-renvoi de n’importe quel élève de moins de 16 ans pour n’importe quel motif que ce soit, afin de garantir le droit à la scolarité pour tous les enfants.

Concernant le préscolaire, qui est l’un des piliers de la réforme du système éducatif national, grâce au soutien exemplaire de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain, l’AREF a mobilisé quelque 2.570 salles de classe abritant cet enseignement, ce qui permet de passer d’un taux de scolarité de 71% au titre de 2021-2022 pour atteindre un taux de 84,78% durant cette année.

Le nombre d’élèves au primaire a connu une stabilité, alors que celui des élèves inscrits au secondaire collégial a connu une hausse encourageante (+9,56 %), ce qui constitue un acquis important pour le secteur de l’éducation au niveau de la région Marrakech- Safi, une zone très réputée par sa vocation montagneuse et ses terrains et reliefs accidentés.

En outre, l’AREF est sur la bonne voie pour la généralisation des sections internationales du baccalauréat.

En termes du développement de la qualité de l’enseignement, la rentrée est marquée par trois nouvelles actions touchant l’élève directement :

Au cycle primaire, 10 minutes seront consacrées à la lecture pendant les séances de la matière de l’arabe et toutes les séances de la matière du français alors que 10 minutes seront dédiées pendant chaque séance au calcul.

En outre, 20 minutes seront dédiées chaque jour, à l’activité sportive.

Au collège, un appui particulier sera donné aux élèves en matière d’apprentissage des matières scientifiques mathématiques (Physique-chimie et Sciences de la vie et de la terre), et  ce, à travers la mobilisation des ressources numériques.

  1. Comment s’est s’explique cette forte dynamique que connait le secteur éducatif au niveau régional ?

La forte dynamique que connait le secteur de l’éducation au niveau de la région Marrakech-Safi est la résultante de l’augmentation de l’appui social.

Cet appui social, fruit d’une approche intégrée et efficiente des pouvoirs publics, a eu pour effet de contribuer remarquablement à l’encouragement de la scolarisation et à la promotion de l’éducation en tant qu’outil indispensable dans tout le processus d’édification de la personnalité et de diffusion des valeurs de citoyenneté et de civisme.

Ainsi l’Initiative Royale « Un million de cartables » au niveau de la région a bénéficié à quelque 769.318 élèves, dont 365.378 filles, alors que le nombre de bénéficiaires des Maisons d’Etudiants/Etudiantes (Dour Talib et Taliba) s’élève à 22.953 élèves.

Le nombre de bénéficiaires des Internats au niveau régional est de l’ordre de 20.340 pensionnaires, tandis que plus de 80.000 élèves bénéficieront du transport scolaire au niveau de cette région du Royaume.

Par ailleurs, quelque 499.442 élèves, dont 234.479 filles, bénéficieront du programme « Tayssir », le programme de transferts monétaires conditionnels qui apporte une contribution financière à des familles pauvres, à condition que leurs enfants utilisent le service d’éducation dispensé par l’école publique.

  1. Comment s’est déroulée l’actuelle rentrée scolaire ? 

L’actuelle rentrée scolaire s’est déroulée dans d’excellentes conditions marquées par l’enthousiasme des élèves et l’implication et l’adhésion du corps pédagogique et administratif, l’accompagnement des parents et tuteurs des élèves et la mobilisation des autorités locales, des conseils élus, et des autres partenaires.

L’AREF œuvrera à renforcer davantage la relation de communication entre l’établissement, les enseignants et les parents et tuteurs afin de leur permettre de mieux accompagner leurs enfants durant tout leur parcours scolaire.

En guise de conclusion, nous ne pouvons que se féliciter de cette mobilisation et interaction entre l’AREF, les partenaires, les conseils élus, les partenaires sociaux et les autorités locales, pour réussir la réforme du système scolaire.