Une parade de troupes folkloriques ouvre le bal de la 51è édition du FNAP

Marrakech – Le coup d’envoi de la 51ème édition du Festival National des Arts Populaires (FNAP) a été donné, vendredi soir à Marrakech, avec l’organisation d’une parade haute en couleurs des troupes folkloriques devant prendre part à cet événement éclectique prévu jusqu’au 05 juillet courant.

Dans une ambiance festive et conviviale, une vague humaine multicolore a fait le départ de la Place El Harti à Guéliz pour rejoindre la scène du Palais Badii qui héberge le spectacle principal du FNAP, sous les applaudissements ininterrompus d’un public exulté de voir reprendre les activités culturelles dans la cité ocre surtout, après une longue interruption en raison de la pandémie du nouveau coronavirus.

Les différentes troupes participantes ont défilé, sous le regard admiratif du public, le long du boulevard Mohammed V au quartier huppé de Guéliz, en passant par l’hôtel de ville, l’Ensemble artisanal, la majestueuse Koutoubia et la mythique place de Jemaâ Fna avant d’investir l’emblématique Palais Badii.

Cette parade festive et colorée a métamorphosé les multiples zones traversées, le temps d’une belle balade musicale aux rythmes, chants et danse des différentes troupes folkloriques participantes, occasion pour toute une cité emblématique de renouer avec un art si authentique et singulier qui illustre, si besoin est, ce Maroc pluriel mais uni et solidaire.

Les organisateurs de ce festival ont tenu à ce que cette parade soit un véritable carnaval des sens durant lequel, les artistes et les troupes folkloriques se sont mêlés à la foule, et au public, dans une symbiose inouïe, pour chanter haut et fort la paix, le dialogue interculturel et l’ouverture sur l’autre.

Le public amassé tout au long du trajet de cette parade a été séduit par ce carnaval géant de l’authenticité culturelle et cette fresque mosaïque de cultures et de couleurs issus des 12 régions du Maroc.

Dans une déclaration à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, le président du FNAP, M. Mohamed Knidiri, a indiqué que la 51è édition du FNAP sera « exceptionnelle » dans la mesure où, elle relance le festival en arrêt en raison des répercussions négatives de la pandémie de la Covid-19.

Cette édition accueille près de 650 artistes et 53 troupes, dont 34 se produiront au Palais Badii alors que 19 autres investiront différents espaces de la cité ocre (Place El Harti, Jemaâ Fna et Théâtre Royal) en vue de rapprocher les arts populaires d’un maximum de spectateurs, a-t-il ajouté.

Dans une déclaration similaire, l’artiste Hassan Hammouch, chargé de la mise en scène des spectacles de ce festival, a relevé que cette édition revient en force après deux années d’arrêt des activités culturelles en raison de la pandémie, indiquant que la mise en scène de cette édition vise à mettre en exergue cette diversité et cette richesse culturelle qui caractérisent le Maroc authentique.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et organisé par le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication- Département de la Culture, en partenariat avec l’association le Grand Atlas, le FNAP vise la sauvegarde et la valorisation des arts populaires du Royaume, qui représentent un véritable trésor pour les générations actuelles et futures.

Comme à l’accoutumée, les organisateurs du FNAP se sont montrés audacieux dans la concrétisation de l’esprit du festival, en allant chercher des arts populaires issus de pays lointains pour les inviter à présenter leur culture et leur folklore.

En plus de l’Espagne, l’invité d’honneur du FNAP, l’édition 2022 sera rehaussée par la participation de troupes issues d’Europe (Géorgie), d’Amérique latine, d’Asie (Chine et Inde) et d’Afrique traduisant l’ouverture internationale de cette manifestation culturelle.

L’emblématique Palais Badii abrite chaque soir le spectacle officiel alors que des spectacles artistiques parallèles seront organisés à la place de Jemaâ Fna, à la place El Harti et au Théâtre Royal de la cité ocre.

Considéré comme le plus ancien festival dans le Royaume, le FNAP est non seulement la manifestation culturelle la plus importante dans l’histoire du Maroc contemporain mais aussi, déclarée par l’UNESCO comme chef d’œuvre du Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité (depuis le 04 juillet 2005).